Abrogation de la loi travail 15/09/2016

jeudi 15 septembre 2016
par  Miki
popularité : 44%

Intervention de Solidaires pour les rassemblements du 15 septembre,
par Olivier Cuzon

Malgré plusieurs mois de lutte des salarié-e-s, le gouvernement a fait « adopter » sa loi travail, sa loi antisociale cet été, en recourant à un énième 49-3. Un petit dernier pour la route

Plus de cent décrets devront être adoptés d’ici la fin de l’année. Solidaires s’engagera dans la bataille juridique en lien avec les autres organisations syndicales. Mais plus que tout, c’est dans la rue et dans les entreprises que nous devons montrer notre détermination.

Au cœur de cette loi, le dumping social, la mise en concurrence des droits des salariés entre entreprises.
Cela va engendrer encore plus de précarité, et particulièrement pour les femmes,
C’est le sacrifice du code du travail sur l’autel de la croissance.

Cette hégémonie du dumping social au nom de la lutte contre le chômage n’est qu’un prétexte à la captation des richesses par une minorité de la planète, planète sur laquelle les 1 % les plus riches de la population mondiale détiennent 50 % du patrimoine mondial !

Pour Solidaires, cette mobilisation marque aussi notre engagement avec les militants subissant la répression anti-syndicale

Pendant l’été, c’est le licenciement emblématique du délégué CGT d’Air France accusé d’avoir pris part à l’épisode de la « chemise arrachée », en octobre 2015, il a été licencié après la décision de la ministre du Travail, Myriam El Khomri, de valider son licenciement, contre l’avis de l’Inspection du travail.

Le 31 août dernier, ce sont deux militants CGT du Havre qui ont été interpellés, chez eux comme deux criminels,

A Rennes, la mairie vient de présenter une facture de 46,000 euros à Solidaires Ile et Vilaine, pour les dégâts occasionnés lors de l’occupation de la salle de la Cité lors du mouvement contre la loi travail.

Sans oublier les violences physiques : Gazages, usage abusif de grenade de des-encerclement, coups de matraques « gratuits », insultes : un collectif a adressé au Défenseur des droits 68 réclamations contre des violences policières lors des manifestations contre la loi travail, à Paris et dans le reste de la France. Alors que l’état d’urgence reste en vigueur, ils entendent visibiliser une situation extrêmement répressive qui est en train de se normaliser.

Notre engagement aussi au coté des peuples européens qui se battent contre « leur » loi de dérèglementation du travail : en Belgique où les syndicats appellent à se mobiliser contre la "loi Peeters", en Grande-Bretagne contre les "mini jobs", en Allemagne contre les "emplois à 1 euro", en Italie contre le "Jobsact"...
Alors il faut que les mobilisations reprennent et se construisent, reprenons le chemin de la rue, et faisons converger nos luttes !

Photos Patricia Fischer Sud Santé Sociaux


Portfolio

JPEG - 60.5 ko JPEG - 67.2 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois